Articles avec #troubles intestinaux tag

Publié le 15 Septembre 2014

ventre[1]

Le bon fonctionnement du transit intestinal est un sujet dont la plupart n'osent pas parler ou considèrent comme un détail. Les troubles fonctionnels intestinaux touchent 15 à 20 % de la population, ils sont 2 fois plus présents chez la femme que chez l’homme. Beaucoup de femmes y sont confrontées pour des raisons entre autres hormonales et règlent le problème de façon ponctuelle et à la longue agressive pour leurs intestins (laxatifs).

Cette action mécanique des intestins qui consiste à se débarrasser des résidus de la digestion est rarement invoquée comme motif de consultation chez un naturopathe. Elle devrait pourtant mériter plus d'attention.

 

J'ai eu maintes fois l'occasion de constater lors des consultations qu'à la question :

"Pensez-vous avoir un transit intestinal qui fonctionne bien?" , la réponse est oui.

Cependant, en allant un peu plus loin dans le questionnement, qui est très approfondi en naturopathie, il n'est pas rare de constater que ces mêmes personnes disent aller à la selle 2 fois par semaine. Ce constat est préjudiciable pour l'état des intestins mais aussi pour la santé en général. Une constipation chronique doit être prise en compte sérieusement et mérite d'être régulée de façon naturelle et durable.

 

La plupart des maladies chroniques et bon nombre de symptômes aigus sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation.

 

L’hyperperméabilité intestinale (ou leaky gut syndrome) est un phénomène intimement lié à la fonction digestive. L’intestin devient alors une véritable « passoire », il laisse passer un grand nombre de substances éliminées en temps normal. Il met l’organisme en situation d’inflammation chronique.

 

Q’est-ce que la Digestion ?

 

syndrome_intestin_irritable_pm-1-1-.gif

Le but de la digestion est de dégrader les aliments en petites molécules absorbables (action de découpage) et ainsi permettre leur assimilation au niveau de l’intestin.

La dégradationdes aliments est possible grâce à des procédés mécaniques comme la mastication, le péristaltisme (action rythmique des contractions de l’intestin) et des procédés chimiques enzymatiques (enzymes salivaires, gastriques, intestinales, pancréatiques)…

Les enzymes ont un rôle primordial ; si on ne possède pas pour une raison ou pour une autre une enzyme, l’aliment non dégradé ne reste pas neutre dans le système digestif

Il putréfie ou fermente, et à la longue entraîne un déséquilibre de l’écosystème intestinal (On parle d’écosystème intestinal pour désigner l’ensemble formé par la flore intestinale, la muqueuse intestinale et le système immunitaire, trois éléments interdépendants les uns des autres, qui vont conditionner l’équilibre digestif, garant de notre santé).


La deuxième phase de la digestion, l’assimilation, intervient au niveau de l'intestin grêle en grande partie et le colon qui lui succède sert à stocker les résidus non assimilés en vue de leur évacuation.

Ces matières qui n'ont plus d'intérêt nutritif pour le corps ne sont pas destinées à rester plusieurs jours dans le tube digestif. Composées de déchets organiques, de bactéries, de cellulose, elles doivent être évacuées régulièrement. Une rétention des selles dans le colon induit leur asséchement et une inflammation de la paroi intestinale par fermentation.

Au fil du temps, cette même paroi devient poreuse et laisse rentrer dans l'organisme via le système sanguin et lymphatique intestinal des molécules ou toxines qui ne devraient pas être présentes et vont altérer le système immunitaire.

 

Pas de santé sans une bonne digestion. Nous sommes ce que nous mangeons, mais surtout nous sommes ce que nous digérons. De très nombreux troubles sont plus ou moins directement liés à l’intégrité de notre écosystème intestinal.

 

L’équilibre de cet écosystème intestinal est fragile, de nombreuses causes peuvent entraver le bon déroulement de la digestion, entraîner un désequilibre de la flore et une hyperperméabilité intestinale :

- le stress,

- une alimentation moderne mal adaptée :aliments hautement transformés, raffinés, à index glycémique élevé, riches en acides gras saturés, acides gras trans, excès d'alimentes accidifiants est préjudiciable pour notre intestin et notre santé en général

- Desinsuffisances gastriques (trop ou pas assez d’acide dans l’estomac)

- ,…

Nous possédons différents types de flore dont les plus importantes se situent au niveau du colon. Notre alimentation ainsi que la consommation de certains médicaments influencent particulièrement la flore de notre colon.


Les fonctions d’absorption perturbées entraînent une mauvaise assimilation des micronutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme (vitamines, minéraux, fer, calcium, acides gras essentiels, etc.…). Cette mauvaise assimilation aboutit à des états de fatigue pouvant aller jusqu’à l’anémie – en fait les outils de notre organisme (hormones, enzymes…) manqueront de matériaux de base pour travailler.

Il ne suffit donc pas de se supplémenter en vitamines et minéraux, il convient de s’intéresser d’abord et avant tout à l’intégrité de sa muqueuse intestinale pour une assimilation optimale des micronutriments.

La naturopahtie et son application dans le respect de la physiologie du corps humain peut vous aider à réequilibrer votre système digestif et ses fonctions en restaurant l’intégrité de la muqueuse de l’intestin grêlee et reduisant l'inflammation et l'oxydation.

 

 

Pour conclure :

 

Chaque repas devrait physiologiquement, dans l'idéal générer une selle. C'est loin d'être le cas pour la majorité des personnes.

L’intestin est le siège de nombreux troubles et il est grand temps de ne plus le considérer comme un « simple tube ». De plus en plus d’études établissent un lien entre le « leaky gut syndrome » et la fréquence de maladies auto-immunes et de pathologies chroniques d’origine intestinale.

Le maintien de notre capital santé passe donc par un bon équilibre de notre écosystème intestinal et de ce fait, par une alimentation vivante, saine, variée.

L’intestin est un univers très complexe et n’a pas encore délivré tous ses mécanismes.

Dans le cas de trouble important et devant des symptômes digestifs aigus il convient de faire établir un diagnostic par un médecin pour éliminer toute autre cause.

 

Afin de réguler cette fonction primordiale de l'intestin qui a des conséquences directes sur la santé, la naturopathie est une aide précieuse sur du long terme.

Par le biais d'un réglage alimentaire adapté à votre terrain, la phytothérapie, l'hydrothérapie, la relaxation et la respiration (ou la psychothérapie dans certains cas), vous pouvez retrouver un transit satisfaisant, garant de bien-être mais aussi de santé.

 

Felicidade Teixeira
Sophrologue-Naturopathe

 

Voir les commentaires

Rédigé par Felicidade Teixeira

Publié dans #Troubles intestinaux, #Article Naturopathie Bayonne 64

Repost 0