Sang et Lymphe... Les liquides de la vie

Publié le 26 Mars 2012

Notre vie dépend de ces deux liquides, le sang et la lymphe. Notre corps contient de 70 à 80% d'eau, même nos os pourtant durs et fermes sont gorgés d'eau. Cette eau peut être limpide ou au contraire, elle peut être boueuse, remplie de matériaux très variés. Cette eau c'est la vie et nous pouvons comparer le sang et la lymphe à deux fleuves. Et la vie dépend aussi du courant puisque cette eau doit s'écouler dans notre corps. Le courant sanguin et le courant lymphatique entretiennent la vie.

 

Le sang :

 

Le sang est le liquide le plus rapide du corps, on peut le comparer à un torrent : le corps humain contient 5 litres de sang qui parcourent tout le corps en une minute environ.

La circulation sanguine fonctionne comme un système d'irrigation, qui distribue le sang au corps entier. Grâce à la circulation, tout le corps est ravitaillé en oxygène, en énergie et en d'autres éléments vitaux. La circulation sert également de circuit d'évacuation des déchets, produits par les diverses fonctions de notre corps. 
En cas d'arrêt de la circulation sanguine, l'apport d'oxygène s'arrête également, ce qui est fatal pour les cellules du corps humain. En particulier, les cellules nerveuses du cerveau ne peuvent résister au manque d'oxygène que très peu de temps. 

 

 

      Le sang se compose :

Du plasma, liquide jaunâtre fait :

- d'eau à 91%,

- de protéines

- et d'autres substances comme les nutriments, les hormones, l'O2, le CO2 et les déchets = urée, 

 

  et 


 

Des cellules sanguines :

- les globules rouges (ou hématies) : responsables du transport de l'O2 et du CO2

- les globules blancs (ou leucocytes) : jouent un rôle dans la défense immunitaire

- Les plaquettes (ou thrombocytes) : rentrent en action pour arrêter les saignements, permettent la coagulation

 

 

Les principaux rôles du sang :

 

Le transport 

- de l'O2 et des nutriments vers les cellules du corps

- du CO2 et des déchets vers les organes émonctoriels (reins, intestins, poumons, peau)

- des hormones vers les organes cibles 

 

La régulation

- de la température corporelle : Par grande chaleur, les vaisseaux sanguins de la tête, des bras et des jambes se dilatent, permettant ainsi l'évacuation d'une partie de la chaleur vers l'extérieur. Quand il fait froid, les vaisseaux se contractent, de sorte que la chaleur du corps est conservée dans le corps humain.

- du PH 

- de la quantité d'eau dans le corps

 

La protection 

- Coagulation pour éviter les pertes de sang

- Lutte contre les infections (globules blancs)

 

Un peu d'anatomie :


 

Le sang est propulsé par le cœur dans les vaisseaux sanguins. Il y a trois sortes de vaisseaux sanguins : les artères, les capillaires et les veines.  Les artères transportent le sang du cœur vers les autres parties du corps. Elles ont un diamètre important et sont très élastiques, parce qu'elles reçoivent du sang sous pression (pression artérielle); cela est dû aux contractions cardiaques. Les artères doivent donc être capables de résister à une pression élevée. Cette pression, qui se traduit par le pouls, est le battement du sang que l'on palpe au niveau des artères. Finalement les artères se ramifient dans les capillaires. Ce sont des vaisseaux sanguins très fins qui parcourent le tissu du corps comme un réseau "en dentelle". Leur paroi très mince permet l'échange avec les cellules qu'elles irriguent. Les éléments véhiculés par le sang, comme l'oxygène, sont échangés au niveau des pores de la paroi des capillaires. 
Le sang retourne par les veines vers le cœur. La paroi des veines est plus fragile que celle des artères.

 

Circulation sanguine

 

 

La lymphe :

 

Le système lymphatique se compose :

De la lymphe : un liquide jaunâtre de composition analogue à celle du plasma sanguin.

Elle contient beaucoup d’eau, des protéines, des graisses qui ont été absorbées dans le tube digestif et des éléments permettant la défense de l’organisme : des globules blancs, notamment des lymphocytes. La lymphe est donc du sang dépourvu de globules rouges, baignant les organes, plus pauvre en nutriments que le sang et plus riche en déchets.

Des vaisseaux et capillaires lymphatiques

Du tissu lymphoïde : 

- Les nodules lymphatiques et des organes lymphatiques qui filtrent la lymphe pour éliminer les bactéries, virus et autres éléments étrangers : las amygdales, l'appendice, la rate, le thymus, la moelle osseuse

- Les ganglions lymphatiques : qui servent d'entrepôts pour stocker les cellules de défenses, les lymphocytes.

 

Les principaux rôles de la lymphe : 

 

Le système lymphatique est le système de drainage des cellules. 1 à 2 litres de lymphe parcourent notre corps en 24 heures (7000 fois plus faible que le débit sanguin), d'où l'expression "lymphatique" pour qualifier quelqu'un de lent. La circulation de la lymphe est plus lente car il n'y a pas d'organe équivalent au cœur pour propulser la lymphe, la lymphe n'a pas de pompe.  C'est la contraction des muscles qui assure la propulsion de la lymphe et favorise sa circulation. 

 

 

La lymphe a 3 rôles :

- elle draine l'excédent de liquide et les déchets de nos cellules (75% des déchets de nos cellules sont évacués par la lymphe)

- Elle transporte les graisses alimentaires et les vitamines liposolubles A, D, E, K

- Elle protège l'organisme contre les microbes et les corps étrangers

 

Un peu d'anatomie :

 

systeme lymphatique

Tout le corps, sauf le cerveau, dispose de réseaux de vaisseaux lymphatiques parallèles aux veines. En circulant, la lymphe se charge en déchets de l’activité des cellules. Le passage dans les ganglions permet de l’épurer. Le rôle des ganglions lymphatiques est d’assurer continuellement la filtration naturelle de la lymphe et d’assurer la fabrication des lymphocytes. Pour cela, ils retiennent les microbes que la lymphe a pu absorber dans son parcours pour les détruire. Ensuite la lymphe circule jusqu’au cœur pour y rejoindre la circulation sanguine par le canal thoracique.

La circulation de la lymphe résulte des mouvements du corps, des contractions des muscles, des contractions des fibres lisses des parois des vaisseaux lymphatiques, et le fait que les plus gros vaisseaux possèdent des valvules pour empêcher le reflux. En effet, aucun organe n’a de rôle de pompe comme cela peut-être le cas du cœur pour la circulation sanguine. Il est donc important d’avoir une activité physique relativement importante pour faciliter la circulation lymphatique. Son transport est donc beaucoup plus lent que celui du sang et la pression dans les vaisseaux lymphatiques relativement faible.

 

Le système sanguin et le système lymphatique fonctionnent comme deux vases communicants :

Le système lymphatique est fait de petits centres d'épurations, les ganglions; dans ces centres, les capillaires les capillaires sanguins viennent extraire les déchets de la lymphe. Le sang conduit cette lymphe directement au coeur une fois épurée par les ganglions. Ces ganglions produisent des "lymphocytes", des cellules chargés de combattre les agressions virales et microbiennes. Plus la lymphe sera chargée de déchets, plus l'activité des ganglions va augmenter et plus ils ont tendance à gonfler. Si l'épuration ne se fait pas assez vite, des microbes et des virus vont apparaitre. Pour nettoyer ces ganglions, il faut nettoyer la lymphe et accélérer le débit sanguin. Si le sang est "propre", il parvient à éliminer au fur et à mesure les déchets de la lymphe et les ganglions sont soulagés.

 

Comment drainer le système lymphatique ?

- Par une réforme alimentaire adaptée à la morphologie de la personne

- Par des exercices physiques

- Par les bains chauds 

- Par des massages lymphatiques (si alimentation adaptée et organes émonctoriels capable de bien éliminer).

En effet, l'élimination des déchets se fait par :

- La peau

- Les reins

- Les poumons

- Les intestins

Si l'élimination n'est pas suffisante, les déchets mis en mouvement se redéposeront.

Les déchets des cellules passent par la lymphe puis par le sang qui va les envoyer vers les organes émonctoires afin de les éliminer. En fonction de la force vitale de la personne, le corps éliminera plus ou moins bien ses déchets; il est donc nécessaire de retrouver sa force vitale pour permettre à l'organisme de fonctionner correctement.

 

Le sang et la lymphe font la jonction entre le milieu intérieur de notre corps et le milieu extérieur. Les échangent dépendent alors de la circulation de ces deux fluides.

Tout ralentissement entraîne une baisse de l'activité organique qui engendre la maladie.

 

Felicidade Teixeira

Hypnothérapeute, Sophrologue et Naturopathe

21, rue Poissonnerie

64100 Bayonne

Rédigé par Felicidade Teixeira

Publié dans #Sang et Lymphe, #Article Naturopathie Bayonne 64

Repost 0
Commenter cet article