Conférence : Les Anti-oxydants et Super aliments pour prévenir la maladie

Publié le 20 Avril 2016

Notre corps produit en permanence des produits oxygénés à forte réaction chimique : les radicaux libres appelés également radicaux libres de l’oxygène.

Cette production est une composante normale de notre métabolisme, et c’est un élément clé dans notre défense contre certains agents d’agression en stimulant le système immunitaire.

À fortes doses, ces RLO sont toxiques pour nos cellules. Ils attaquent la membrane de la cellule constituée de lipides. Ils engendrent une destruction cellulaire, les lésions deviennent irréversibles et s’étendent aux cellules des tissus avoisinants.

Ces RL peuvent également provenir d’agents extérieurs : pollution, produits chimiques pour la peau, alimentation…

Quelles sont les causes des radicaux libres ?

-Les produits raffinés

-Les conservateurs et pesticides (aliments et eau)

-Antibiotiques « alimentaires et médicaments »

-Le tabac, l’alcool, le stress, le surmenage physique et intellectuel

-Une exposition excessive au soleil

-Allergies, infections et réactions inflammatoires

-les radiations électromagnétiques et radioactives

Notre corps a des moyens de défense de deux types :

- De nature Enzymatique

- De nature Chimique : les antioxydants tels que :

- Les vitamines (Vitamine A, B, E, C)

- Minéraux et Oligo-éléments

- Autres substances : polyphénols, glutathion, omega…

Les antioxydants, sont nécessaires pour lutter contre le stress oxydatif

Le Stress oxydatif est un déséquilibre chronique ou aigu entre la production de RLO et notre système de défense; ce stress va affecter notre état de santé. Cette agression va avoir un rôle déterminant entraînant des états inflammatoires et / ou allergiques.

Milieu Acide et Milieu Basique

Le PH est mesuré sur une échelle de 0 à 14. Plus la concentration en Ions H+ est grande, plus le milieu est acide.

Certains milieux sont très acides et doivent le rester. L’estomac peut descendre jusqu’à 2 (acide chlorhydrique pour déstructurer les protéines. D’autres sont alcalins : la bouche avec la salive

En dehors de ces situations particulières, tout organisme vivant ne peut vivre que dans un milieu équilibré :

- Le sang entre 7,35 et 7,45

- Les urines entre 4,6 et 8 , dans l’idéal : 6,5 et 7,5

Des recherches ont démontré qu’il n’y avait pas de lien entre l’acidose et le cancer, cette maladie pouvant se développer en milieu basique, et c’est la tumeur qui engendrerait dans certains cas l’acidité. Le danger est l’acidose tissulaire.

Le corps met en place des mécanismes pour maintenir un équilibre dans le sang car une petite oscillation de l’indice du pH sanguin, peut entraîner de grands risques. Le pH inférieur à 7 et supérieur à 7,7 nous garantit de graves problèmes de santé, parce que les cellules ne peuvent pas fonctionner dans un milieu pareil.

Le corps réduit automatiquement le niveau de pH sanguin, au moyen de certains mécanismes tampon. Le pH sanguin oscillera entre 7,35 et 7,45, c’est une question de survie et ce, au détriment des tissus.

Il y a trois mécanismes : la respiration, la fonction rénale et les substances tampon

- Le régulateur le plus important, c’est la respiration. La haute concentration de dioxyde de carbone baisse le niveau de pH sanguin, mais par l’intermédiaire du processus de respiration, l’équilibre entre l’oxygène et le dioxyde de carbone se maintient et respectivement, l’équilibre acido-alcalin.

- Quelques substances seront rejetées par l’urine et quelques substances seront réabsorbées dans l’organisme Si le niveau du pH sanguin est bas (donc, si l’ambiance est acide), les reins filtrent des ions bicarbonates, qui s’allient avec les restes acides dans le sang. Le résultat de cette réaction est la formation de sels, que les reins filtrent par l’urine.

- Un troisième mécanisme : les différentes substances tampon telles que le calcium et d’autres minéraux. Un terrain acide engendre donc une déminéralisation!

Une alimentation protectrice est constituée d'aliments qui contiennent des micronutriments :

ž

- Des Vitamines

La carence en certaines vitamines déclenche dans certains tissus des lésions précancéreuses.

- Les vitamines A, B9, B12 et E interviennent dans la division cellulaire.

- La vitamine C, E et bêta-carotène (précurseur de la Vitamine A) agissent comme « piégeurs » de radicaux libres

- Des minéraux

- Des oligo-élements

- Des substances anti-oxydantes : Polyphénols, tanins, les oméga

ž

Les Vitamines

La vitamine A :

- Cette vitamine est essentielle pour la rétine, c’est un agent anti-infectieux et détoxifiant pour l’organisme. Elle aide à la fabrication d’enzymes du Foie.

- La dose journalière recommandée : 0,800 à 1 mg

- On trouve de la vitamine A dans les produits d’origine animale :

- Huile de foie de morue 15 mg/100g

- Foie des animaux de boucherie 3 à 12 mg /100g

- Cresson, laitue, choux, épinards 0,400 à 1,9 mg/100g

- Jaune d’œuf 0,3 00 à 0,500 mg/100 g

Le bêta-carotène :

- On trouve de la bêta-carotène dans les végétaux, les fruits et les légumes ensuite transformées en vitamine A par le corps humain :

-Carotte 0,500 mg à 2 mg / 100 g

-Amandes, Cresson, Épinard, Mangue, Melon, Abricot, Brocoli, Pêche moins de 0,200 mg/100 g

La vitamine B9 (acide folique)

- Elle intervient dans le métabolisme des protéines, la formation des globules rouges dans la moelle osseuse et l’évolution des cellules. Elle permet l’absorption des vitamines B1 et B12 par l’intestin grêle.

Sans cette vitamine, les cellules ne se divisent pas, le dédoublement de l’ADN est perturbé, la croissance est arrêtée, celle des cheveux et des ongles est troublée, et la cicatrisation est difficile.

- La dose journalière recommandée est de 0,3 mg en moyenne

Les folates sont surtout présents dans les feuilles des végétaux

Les sources végétales principales (pour 100 mg):

- La levure de bière 3,2 mg

- Épinards et asperges 0,2 mg

- Chou 0,04 mg

La vitamine B12

Elle Contribue :

- žà la formation normale des globules rouges

ž- à la division normale des cellules

- žau métabolisme normal de production d’énergie

- žau fonctionnement normal du système immunitaire

- žau fonctionnement psychologique et neurologique normal

ž- à la réduction de la fatigue et de l’asthénie

ž

žRecommandations journalières : 2,4 ug soit 0,0024 mg

ž

Les plantes ne contiennent pas de Vitamine B12, elle se trouve exclusivement dans :

-les produits animaux,

-poisson, coquillages, fruits de mer, crustacés

-produits laitiers.

La vitamine C

ž

- action anti-oxydante

- empêche la formation de nitrosamines dans l’estomac (transformation des nitrates de l’eau potable, des légumes et des nitrates utilisés comme conservateurs chimiques)

- associé à la vitamine E, elle réduit les propriétés mutagènes des toxines (la capacité à modifier le noyau de la cellule qui devient ainsi cancéreuse)

- Immuno-stimulante et indispensable à l’absorption du fer

- Agit sur les enzymes du foie responsables de la détoxification

- Dose journalière recommandée : 250 mg

Où trouver de la vitamine C (pour 100 g)? :

Les fruits : goyave 250 mg, cassis 180 mg, kiwi 80 mg, citron 65 mg, orange 60 mg, fraise 60 mg, mangue 60 mg,…

Les légumes : persil 200 mg, estragon 120 mg, poivron 110 mg, cresson 80 mg, chou de Bruxelles 75 mg, chou vert 50 mg, ciboulette 30 mg,…

La vitamine E

ž

La vitamine E joue un rôle protecteur de la membrane cellulaire.

-anti-oxydant

-Anti-vieillissement : elle bloque la formation de produits toxiques (nitrosamines)

-Elle favorise la nutrition des cellules musculaires et nerveuses

-Elle stimule l’immunité

-Elle a une fonction vasodilatatrice et de régulation de la circulation

-

-Dose journalière recommandée : 15 mg

Où trouver la Vitamine E ?

-Oléagineux (amandes et noisettes = 15 à 20 mg pour 100 gr)

-Olives 8mg/100g

-Châtaigne 7 mg/100g

-Kiwi, le melon, la fraise, la banane, la pomme, l’avocat : 0,20 à 0,40 mg/100g

Minéraux et Oligoéléments

Dans l’acidose tissulaire, le corps va puiser en permanence dans nos réserves des bases minérales pour maintenir son équilibre.

Ces bases minérales sont des minéraux, des vitamines et des oligo-éléments (calcium, magnésium, potassium, cuivre, fer, manganèse)

Nous épuisons notre stock de Minéraux

Si nous n’apportons pas de minéraux par l’alimentation, peu à peu, la déminéralisation s’installe.

žPoints communs et différences entre minéraux et oligoéléments

žLes minéraux et oligoéléments ont pour point commun d’être des substances chimiques simples que le corps ne peut pas fabriquer mais qui sont indispensables à son bon fonctionnement et doivent par conséquent être apportés par l’alimentation.

ž

žCe qui les différencie, outre leurs rôles, est la quantité présente dans l’organisme. En effet toute substance chimique naturelle dont la quantité présente dans l’organisme est inférieure à 1mg par kilo de poids est considérée comme un oligoélément. Les minéraux sont donc présents en plus grande quantité dans l’organisme.

Les Minéraux

žLes minéraux présents dans l’organisme sont : Calcium, Chlore, phosphore, potassium, magnésium et sodium.

ž

žPrésents dans le terre et les eaux, on les retrouve ensuite dans notre alimentation suite à leur absorption par les plantes et les animaux. Pour être sûr de couvrir nos besoins en minéraux, il suffit d’avoir une alimentation variée et diversifiée en n’excluant aucun des groupes alimentaires.

Calcium

Le Calcium est le minéral majeur de l’organisme

Il entre dans la composition de nos os, de nos dents, il assure le bon fonctionnement de nos muscles, de notre système nerveux, il intervient dans le processus de coagulation sanguine, de la croissance cellulaire et du fonctionnement hormonal.

L’apport de calcium conseillé est de 1000 mg chaque jour, et de 1500 mg à la ménopause

Attention : un excès de calcium empêche l’absorption du fer!

Où trouver du calcium (pour 100 g) ?

Sardine 290 mg, Amande 250 mg, Noisette 225 mg, Cresson 200 mg, Crevettes 200 mg, Persil frais 195 mg, Fromage de chèvre 190 mg, Figue sèche 180 mg, Escargot 170 mg, Pois chiche 150 mg, Noix du brésil 150 mg, Jaune d’œuf 145 mg,Chou brocoli 130 mg, Olive verte 100 mg, Epinard 95 mg, Huîtres 95 mg.

Phosphore

C’est le second minéral majeur de l’organisme, ils est indissociable du calcium et permet de renforcer la solidité des os et agit sur l’intégrité de la membrane cellulaire.

L’apport de phosphore conseillé est de 1000 mg chaque jour

Où trouver du phosphore (pour 100 g) ?

Principalement : Laitages, oléagineux, céréales complètes, poisson, fruits de mer

Sardine 290 mg, Amande 250 mg, Haricot blanc 410 mg, Lentilles 410 mg, Noix 390 mg, Pois chiche 375 mg, Crabe 350 mg, Foie de porc 330 mg,Noisette 310 mg, Foie de veau 300 mg,Thon 300 mg,Crevettes 300 mg,Moules, écrevisses, saumon frais, maquereau…

Magnésium

Ce minéral atténue les effets du stress; il joue un rôle dans la solidité des os. Et intervient également au niveau du système nerveux. Il participe à la formation d’anticorps, il a une rôle immunitaire très important.

Apport journalier recommandé : 400 mg

Où trouver du Magnésium (pour 100 g) ?

Principalement : le chocolat noir, les coquillages et crustacés, les oléagineux, les céréales complètes.

Cacao en poudre 410 mg, Amande 255 mg, Noix du Brésil 225 mg, Noisette 150 mg, Haricots blancs 140 mg,Riz complet 115 mg,Oignon 110 mg, Lentille 80 mg,Figues sèches 75 mg,Épinard 55 mg

Chlore

Minéral indispensable car en association avec le potassium et le sodium, il permet de maintenir une bonne hydratation de l’organisme. Il aide à la formation d l’acide chlorhydrique dans l’estomac.

Où trouver du chlore ?

Sel et eaux minérales

Potassium

Il a un rôle important dans le maintien du rythme cardiaque et de la pression sanguine. On retrouve du potassium dans beaucoup d’aliments et surtout dans :

La pomme de terre, La banane, Les sardines, Les fruits secs, Les légumes, Les oléagineux,

Sodium

Le sodium retient l’eau dans l’organisme et associé au chlore et au potassium, il contribue au bon équilibre de la pression sanguine

Où trouver du sodium?

Fruits de mer, Sardine à l’huile, Pain complet, Crustacés, Biscottes

Les oligoéléments

Les oligoéléments sont : le fer, l’iode, le sélénium, le zinc et le fluor.

ž

žžLes oligoéléments agissent à de très faibles doses et il est important de souligner qu’une dose trop élevée peut entraîner des effets toxiques et qu’un déficit peut avoir des conséquences gravissimes voire mortelles.

ž

žNon fabriqués par notre organisme, ils doivent impérativement être apportés par notre alimentation.

Iode

Connue pour son rôle au niveau de la glande thyroïde, c’est un élément de la structure des hormones thyroïdiennes indispensables à la croissance et au métabolisme du corps.

Les besoins en iode varient selon la région (plus ou moins loin de la mer) : entre 0,100 et 0,500 mg par jour

Où trouver du l’iode pour 100 mg ?

Principalement dans tous les produits marins et aussi dans les œufs et les produits laitiers

Morue/Cabillaud 0,100 mg

Thon 0,080

Crevette 0,040 mg

Fruits : ananas, mûre, groseilles 0,020 mg

Sélénium

Agit contre les métaux lourds, joue un rôle essentiel au niveau du système immunitaire et intervient dans la prévention de certaines maladies cardiovasculaires. Serait efficace en prévention des polypes du côlon.

Les besoins journaliers en moyenne : 70 ug

-1 noix du brésil de 5 g : 95 ug

- Céréales complètes

- Huître, thon, sardines entre 80 et 100 ug

- Les légumes frais, asperge, ail, champignons

- Fruits de mer environ 50 ug

- Levure de bière

Zinc

Intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes et joue un rôle important dans le renouvellement cellulaire, la cicatrisation et l’immunité. Apport journalier conseillé : 10 mg par jour.

Où trouver du Zinc (pour 100 g) ?

Principalement dans les aliments à base de protéines et aussi les oléagineux, les céréales complètes et les légumineuses

- Huîtres 39 mg

- Cacao en poudre 13 mg

- Foie de veau 12 mg

- Germe de blé 12 mg

- Œufs 7 mg

- Noix de cajou 5 mg

Fluor

C’est l’anti-carie de l’organisme. Il a un effet bactéricide local, limitant les effets néfastes de la plaque dentaire.

Où trouver du Fluor?

L’eau, les poissons et fruits de mer, les céréales complètes, les épinards

Fer

C’est le constituant indispensable de l’hémoglobine dans notre sang. Il participe au transport de l’oxygène dans l’organisme. Un déficit de fer peut entraîner des anémies. Nos besoins journaliers :

-Les hommes : 10 mg/jour

-Les femmes jusqu’à la ménopause : 15 à 18 mg (20 mg si enceinte ou allaitement)

-Après la ménopause : 10 mg

Où trouver du fer (pour 100 g) ?

Viandes et poissons - Fer le mieux absorbé par l’organisme

Jaune d’œuf 7,60 mg

Foie de veau 5 mg

Viande de bœuf 2,80 mg

Viande de mouton 2,60 mg

Viande de porc 2 mg

Viande d’agneau 2 mg

Autres sources :

Persil 7,80 mg

Lentille 7,70 mg

Haricot blanc 6,40 mg

Pois cassés 5,80 mg

Noix du Brésil : 3 mg

Raisins secs 3,30 mg

Polyphénols, Glutathion et Omega

Omega:

Deux acides gras polyinsaturés : omega 6 (acide linoléique) et omega 3 acide alpha-linoléique)

Omega 6 : huile de tournesol, de maïs, de soja et Omega 3 : noix, lin, colza

Nous devons consommer 4 fois plus d’omega 6 que d’omega 3, dans notre société, nous consommons 20 fois plus d’omega 6

Le risque de cette surconsommation d’omega 6 : épaississement du sang et problèmes inflammatoires; trop d’omega 3 rend le sang trop fluide (risques hémorragies)

- Aliments contenants des omega 6 : viande de volaille, veau, boeuf et de porc; les noix et aussi huile de chanvre et de carthame, de bourrache, d’onagre. Noix du brésil, pignon, huile de germe de blé; sardine

- Aliments contenants des omega 3 : le poisson (saumon, hareng, maquereau, thon, sardines et les poissons blancs), foie de morue et huile de foie de morue. Les fruits à coque : noisettes, amandes, pistaches. Les œufs. Les légumes verts à feuilles : mâche, épinards, laitues

Polyphénols ou tanin végétal

- Un rôle d’anti-oxydant naturel pour lutter contre les maladies inflammatoires

- Les fruits et les légumes en contiennent beaucoup

- Ceux qui en contiennent le plus : fraise, litchi et raisin, abricot, pomme, datte, cerise

- Les légumes : artichaut, persil, choux de Bruxelles, échalote, brocoli,céleri, oignon,L’huile d’olive

Le Glutathion :

-Nettoie nos cellules de nos toxines tout en stimulant nos défenses immunitaires car il active nos lymphocytes (globules blancs)

- Il neutralise les radicaux libres créés par des radiations nocives (four à micro onde, téléphones mobiles, rayons X ou radiation nucléaire)

- Il répare les cellules endommagées et reconstruit l’ADN

- Seules les cellules de notre corps peuvent fabriquer du Glutathion utilisable

Les aliments précurseurs du glutathion :

Les produits d’origine animale : viande cru, jaune d’œuf cru

Les légumes : les choux surtout brocoli et chou frisé, le cresson, l’ail et les oignons crus, tous les légumes à feuilles vert foncé comme les épinards

Et aussi : patate douce, poireaux, tomates, petits pois, asperges

Les fruits : banane, ananas, noix de coco

Les oléagineux : amandes, noix de cajou (attention, forte teneur en omega 6)

Le curcuma, la ciboulette et l’avocat (la meilleure source végétale de notre glutathion)!

Les Fibres

Ingestion quotidienne d’au moins 20 gr de fibres végétales alimentaires.

Augmentent le bol fécal, accélèrent le transit et favorise l’hydratation des selles.

Boire 1 litre à 1,5 litre d’eau par jour

Aliments qui contiennent des fibres (en g/100g)

Les céréales : son (44g), farine complète (9,5g)riz complet (4,3g)

Légumes secs : haricot (25g) pois cassé (23g), lentilles (12g)

Fruits secs et oléagineux : figues sèches (18g), amande (14g), noix (5g), olive (5g)

Fruits frais : framboise (7,4g), groseille (6,8g), poire non épluchée (2,4g), fruits en général (0,5 – 2g)

Légumes verts épinards (6g), petit pois (6g), mâche (4,3g), artichaut (4,2g), poireaux (1,2g) et légumes en général (1,4-4g)

Manger Bio garantit un apport de vitamines et de minéraux plus important, ce sont nos anti-oxydants et diminue les risques de présence de produits toxiques (Engrais chimiques, pesticides et antibiotiques).

Autres produits toxiques :

žLe Mercure

Les poissons vont accumuler du mercure leur vie durant (le mercure se répand sous forme de pluie dans le milieu aquatique)

Il vaut mieux éviter les gros poissons

Les poissons de la mer du nord, de la Baltique ou de la Méditerranée sont plus chargés en mercure qu’en atlantique

Le mercure est dangereux pour le système nerveux, les reins et la peau

žLe plomb

La contamination se fait par voie aérienne

Nettoyer soigneusement les fruits et les légumes

Mes Sources pour préparer cette conférence :

- Changez d'alimentation - Pr Henri Joyeux

- La Naturopathie au Quotidien - Dominick Léaud-Zachoval

Felicidade Teixeira

Hypnothérapeute, Sophrologue et Naturopathe

21, rue Poissonnerie

64100 Bayonne

felicidade@hypsona.com

Conférence : Les Anti-oxydants et Super aliments pour prévenir la maladie

Rédigé par Felicidade Teixeira

Publié dans #Conférence Anti-Oxydants, #Article Naturopathie Bayonne 64

Repost 0
Commenter cet article